Sommes-nous prêts à serrer la ceinture, alors que les grands se pètent les bretelles ?

Avril 27, 2014 par
Micheline
Nous payons cher en impôt pour des services que nous devrions avoir lorsque le besoin s'en fait sentir et nous devons aller les chercher dans le privé . Trop de parasites
  • Avril 28, 2014
  • ·
  • J'aime
Ménard
Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bière et que l'addition se monte à 50$ (normalement, 5$ chacun). S'ils payaient la note de la façon que l'on paie les impôts, selon les revenus de chacun, on aurait l'exemple suivant:
Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paiera...
  • Avril 28, 2014
  • ·
  • J'aime
jean-marie
Oui, Mr. Ménard,il y a quelque temps que déjà vous nous avez offert cette lettre, et elle n'est pas morte, car en effet, ça donne une bonne idée de la manière dont on se sert de nous dans les sphères politiques... Mais, une question, pourrions-nous changer de bar ? Ou même changer de bière tant qu'...
  • Avril 28, 2014
  • ·
  • J'aime
Micheline
Moi j'ai vu un reportage la semaine dernière et c'était un jeune couple ontarien qui était déménagé du côté du Québec nos programmes sociaux concernant la famille sont tellement généreux et qu'avec ce qu'ils sauvaient avec le coût de l'électricité , la dame pouvait rester à la maison avec l...
  • Avril 28, 2014
  • ·
  • J'aime
Giroux
non le peuple n'as plus de trou dans sa ceinture , ils restent ceux qui volent et qui vont volé encire le gouvernement et que l' ont mettre une personne honnête et pas achetable et nous ferons de l'argent avant les entrepreneurs
  • Avril 30, 2014
  • ·
  • J'aime
Code Captcha
Recharger le code
Saisir le code